Oué mec…
Jah attend juste là, Nous somme tout près !
Jah attend juste là !

Refrain :

Dans ce monde de calamités
Sales visions et rancunes et jalousie
Et la police qui abuse de son autorité
Les medias " clowns " ne savent pas combattre la diversité
Boom !

Le plus jeune vétéran est sur le point d'assassiner pour les ralentir

 Raggamuffin est envoyé me prévenir depuis la maison de la brousse

Tu ne vois pas que je me fais la voix maintenant, Figaro

Sortir des ténébres avec mon gros pète, une lueur

Mon marteau va frapper et le spectateur va bien réfléchir

Quelques mecs peuvent être grand comme Bam Bam Biggalow

Enlève ton doigt de la gachette, ta main et tes orteilles
J'ai 2 flingues, je vais les défoncer en stéréo
Parce que

Je dois continuer de marcher sur la route de Zion (paradis)
Nous devons rester ardent (et/ou pure) sur la route de Zion

Méditation pure et correcte sans le moindre doute
Ne les laisse pas t'attraper, ils veulent te tirer dessus
Jah attend juste là, Nous somme tout près !

Refrain
Au lieu de rêves brisés et de tragédies
Par tous les plans et tous les moyens et avec stratégie

Je dis !
Nous devons rester ardent sur la route de Zion
(Nas : J'ai attendu pour faire cette chanson avec toi mec ! Oué… ha ha)
(Oué, oué)
Vous savez ? (Ils savent)
Nous devons continuer de marcher sur la route de Zion

(Oué vous devez continuer de marcher ensemble,
Vous devez continuer…. )

Parfois, je ne peux m'empêcher de ressentir de la détresse
Je passe des journées cauchemardesques certains jours
Eveillé essayant de raconter
Cela ne peut pas se passer comme si j'étais dans un rêve pendant que je marche
Parce que ce que je vois est obsédant
Des êtres humains comme des fantômes et des zombies
Le Président Mugabe utilise des armes contre d'innocentes personnes
Au Zimbabwe
Ils ont fait de John Pope un " simili " dieu
Sacrilège et blasphème

Dans ma vie je regarde les chemins que j'ai emprunté
Où les sauvages se battent et les pasteurs prêchent (enseignent)
Les prostituées marchent d'un pas lourd en haut talons
Et de mauvaises propositions sont hurlées, " Jeunes enfants noirs arrêtez ou je vais tirer ! "
Je repense quand je cuisinais du crack
Plus de voitures qui passent là
Les Jaguars fous s'envolent
Et je suis coupable de matérialisme
Les noirs sont encore en prison, tu crois ça ?
Alors épargnez moi vos pardons, je lève une armée
Pour la guerre révolutionnaire avec Damian Marley
Nous suscitons les ions, nous marchons vers Zion
Vous savez comment Nas est NYC, état d'esprit dans lequel je suis

Refrain